Les Ludopathes nantais

Retour sur le weekend de Rennes

Parlons-en ...   -   par Noémie   -   198 Vues

Nous étions une petite dizaine de (ex)Ludopathes à partager ce weekend rennais. Nous en sommes revenus avec pleins de découvertes. Quelques avis...

Pour Bubu :

11 parties au compteur dont 7 jeux (différents et jamais testés)

Pour Jem :

Seulement deux heures de sommeil pour moi dans le weekend, j’ai donc eu le temps de jouer à pleins de jeux et surtout d’y rejouer pour me faire une idée plus précise.

CO²

gestion
JPEG - 10.1 ko

Bubu
Les +
+ Le thème de la pollution
+ La fin de partie qui peut être écourtée
Les -
- La laideur du plateau
- L’impression que les parties peuvent se jouer sur un coup de dé

Conclusion après 1 partie : pas vraiment de mécanismes nouveaux mais tout comme le jeu Mil une impression de jouer à un jeu aux mécanismes novateurs, mais aussi comme à Mil l’impression que le jeu se joue sur un lancé de dés en fin de partie. Je testerais bien la bête de nouveau pour me faire un avis supplémentaire.

Jem
La première partie est difficile en raison des points de détails des règles, mais ensuite c’est un vrai plaisir.
Le thème est bien rendu et chaque action du jeu représente le thème. On envoie ses scientifiques à des sommets sur le climat, ils papotent avec leurs collègues, on réalise des projets de nouvelles centrales plus écologiques, on touche des subventions, la planète se pollue petit à petit, on augmente dans telle ou telle compétence en fonction des projets réalisés... Aspect semi-coopératif car si trop de pollution tout le monde perd.
Un petit peu violent parfois en raison de la possibilité de faire les projets des autres mais compensé par la possible réciprocité et les coûts de réalisation. Au final, un très bon jeu. A vérifier, mais peut-être faut-il préférer jouer à 2 ou 3 joueurs maximum.

Ginkgopolis

construction et combos
JPEG - 82.4 ko

Bubu
Les +
+ Le matériel est très sympa sauf l’illustration de la boite de jeu
+ De bons mécanismes de constructions et de combos, même si rien de véritablement innovants
+ Parties rapides et très fluides
Les -
- L’impression d’être guidé par le jeu car la plupart du temps malgré les 4 cartes action, le choix semble couler de source
- L’impression que les cartes qui augmentent les points de victoire en fin de partie sont indispensables pour la victoire finale

Conclusion après 3 parties : pas vraiment envie d’y revenir car 2 gros points noir, le peu de choix et la durée de vie du jeu me semble faible. Aucune envie d’y revenir !

Jem
Je n’ai pas compris l’intérêt de ce jeu. Dérouté par le mécanisme pourtant simple mais alourdi par le plateau. Thème complètement absent alors que la boîte nous laissait présager le mieux. Des tuiles avec des chiffres dessus et il faut comparer les chiffres. Draft incontrôlable. on nous donne soit-disant du choix, mais on n’a pas vraiment le choix. Cela arrive rarement que je n’aime pas un jeu et surtout que j’ai envie de cracher dessus mais là, je n’ai vraiment pas vu l’intérêt. Je n’ai tout simplement rien ressenti. La configuration à cinq était sûrement pas idéale. À réessayer à trois joueurs mais j’ai peu d’espoir.

Keyflower

enchères et placement
JPEG - 87.7 ko

Bubu
Les +
+ Le matériel : tuiles épaisses, graphismes très fins
+ Possibilité d’exploiter les tuiles dans le village des adversaires
+ Enchères dans 4 monnaies différentes qui sont représentées dans ce jeu par des meeples de couleurs différentes
+ Des meeples de couleur jaune
+ Les meeples de couleur verte : une couleur supplémentaire des 3 de bases qu’il faut produire pour ensuite les utiliser
Les -
- C’est une merveille ludique, je vais donc être obligé de l’acheter

Conclusion après 3 parties : mon premier coup de cœur du weekend et tout simplement la merveille ludique de 2012 pour le Bubu ! Un jeu au format de Wikinger, un jeu fin, bourré de bons petits mécanismes magiques, un jeu déjà indémodable.

Jem
Un jeu bubuesque. En y jouant, j’ai juste dit : c’est un jeu pour bubu. Tout y est et j’étais certain qu’il toucherait le cœur de celui-ci.
Majorité, ressources, enchères, combos, interaction légèrement violente, thème absent. Tout pour Bubu 

Tzolk’in

placement d’ouvriers et gestion
JPEG - 140.6 ko

Bubu
Les +
+ Le plateau de toute beauté, la curiosité des engrenages
+ La reprise du système de roue en l’améliorant et en rendant un jeu de pose d’ouvriers mobile
+ Les différentes façons de scorer en fin de partie
+ L’interaction entre les joueurs
+ Le mécanisme : plus je pose d’ouvriers dans 1 tour de jeu, plus je paye (mécanisme repris de l’excellent Amun Re)
Les -
- Aucun véritable mécanisme de nouveau
- Encore un classique jeu de pose d’ouvriers de récupération de ressources pour ensuite les transformer en bâtiments, nourritures et points de victoire
Conclusion après 1 partie : mon deuxième coup de cœur du weekend. Mon seul point d’interrogation c’est que je n’ai pas de recul pour évaluer la durée de vie du jeu ! Certainement un des prochains achats !

Jem
Un jeu albanesque. En y jouant, je me suis dit : c’est pour Alban. Gestion, optimisation, anticipation, contrôle. Pas trop d’interactions qui nuirait à la programmation.
"Bon sang, j’aurai du placer mon ouvrier sur la troisième case pour choper le blé qui me permettait de transformer mon crâne en 3 points de victoire sur la deuxième roue dans trois tours grâce à la pierre que j’aurai récupérer dans deux tours en transformant le maïs de mon quatrième ouvrier".
Si cette phrase vous rebute, ben vous faites comme moi : "je vais placer mon ouvrier là parce que j’aime bien la couleur de la case et ça à l’air cool et ça m’ouvrira peut être d’autres actions plus tard."

Copycat

deck-building
JPEG - 53.2 ko

Bubu
L’auteur du jeu l’a dit lui-même : je récupère des mécanismes du jeu Dominion et du jeu Agricola et voilà vous obtenez un nouveau jeu !
Conclusion après 1 partie : on mélange le tout et on obtient un jeu qui tourne mais qui n’a aucune originalité, aucune saveur, que du réchauffé et dont la durée de vie semble faible comme tout jeu de deck qui nécessite après quelques parties des extensions pour renouveler le tout ! Je ne refuserais pas une partie, mais voilà…

Jem
Dominion + Agricola. Au final un petit jeu sympa, durée de vie probablement très limitée. Graphisme un peu mieux que les Friedman Friese habituels. On prend cinq cartes. On pose des militants sur des actions, on pose des cartes bonus au besoin. On résoud ensuite les actions et notamment les achats de cartes. On défausse ses cartes. On repioche cinq cartes...

German Railways

gestion et placement, jeu de 2011
JPEG - 113.8 ko

Bubu
Conclusion après 1 partie : prenez 80% des règles de Chicago Express, la même boite d’édition et vous obtenez le même jeu ! J’ai déjà le même jeu à 80%

Homesteaders

enchères et combos de bâtiments, jeu de 2009, réédition 2012
JPEG - 267.5 ko

Bubu
Les +
+ Système d’enchère intéressant même si rien de nouveau
Les -
- Je récupère 2 bois et 1 fer et je le transforme… du vu et revu
- Illustration triste

Conclusion après 1 partie : un bon petit jeu d’enchère trop classique mais sans plus dont la durée de vie risque d’être moindre après quelques parties avec la connaissance des différents bâtiments, dont certainement certains s’avèreront plus puissants que d’autres ! Aucune envie d’y revenir !

Clash of Cultures

civilisation
JPEG - 114.4 ko

Jem
Sans hésiter, un jeu pour Thibault, Ronan, Guillaume... Du Civilisation avec plein de règles, de combos, d’ affrontements, un plateau reprenant un monde, des figurines, des dés, des ressources, des technologies, des objectifs secrets, des cartes actions à abattre... Petit soucis : les technologies apportent beaucoup de bonus pour nos actions. Tant et si bien qu’on en oublie souvent.
En outre, chaque joueur effectue trois actions par trois actions : on a donc tendance à vouloir optimiser un peu ses trois actions et cela ralentit le jeu.

Eminent Domains

deck-building
JPEG - 26.5 ko

Jem
J’adore toujours ce jeu. Un deck-building intelligent. À chaque fois que l’on prend un rôle, on pioche une carte de ce rôle. Notre deck se construit donc avec ce que l’on fait. Possibiliité de détruire des cartes donc un vrai deck-building contrôlable. Thème spatial bien présent. Plusieurs stratégies possibles. L’important étant d’être au tempo des autres joueurs pour profiter des rôles qu’ils choisissent. Des cartes de technologies peuvent être acquises par tous les joueurs. Partie plutôt rapide. Un jeu pour moi. Il plaira à Paul, Benjamin.

Columba

JPEG - 102.9 ko

Jem
Un jeu de Laurent Escoffier, qui ressemble fort à Bloom dans son mécanisme. On pose des cartes et on gagne ce qu’on recouvre. On essaie de faire des grands ensembles de mêmes couleurs. On pose des pions pour augmenter la valeur de ces ensembles et les proteger. Un jeu bizarre dans le ressenti. À première vue, ça à l’air un peu nul, règles mal rédigées, système de pose basique, première partie chaotique. Au final, bien que dérouté, j’ai envie d’en refaire une immédiatement : fin de la deuxième partie, j’ai encore envie d’en refaire une. Donc il y a bien du plaisir quelque part, même si je ne sais pas trop où. Partie rapide, facile à expliquer. Un bon format donc.

Siberia - The Card Game

JPEG - 74.9 ko

Jem
Un petit jeu rapide avec que des cartes. Je pose des cartes pour faire des actions : soit prendre des cartes symbolisant des ressources, soit engager du personnel. Les différents personnels me permettront d’augmenter la valeur de mes ressources en fin de partie ou d’augmenter ma capacité à prendre des ressources. Un jeu rapide et bien pensé. Je ne suis pas fan des jeux avec que des cartes mais là, ça tourne bien et ça fait ce qu’on attend de lui dans le temps imparti et avec le matériel.

Panique à Wall Street

JPEG - 96.7 ko

Jemambiance
De 3 à 11 joueurs sur la boîte. En réalité, de 6 à 11 joueurs. Vingt minutes de jeu. Entre le titre, la durée et le nombre de joueurs, tout est dit ou presque. Un jeu d’ambiance où une partie des joueurs se bat pour louer le temps d’un tour de jeu des entreprises. Les revenus de celles-ci seront déterminés par une échelle qui évolue avec des lancers de dés. Ce qui est intéressant, c’est que ce sont d’autres joueurs qui possèdent les entreprises. Deux équipes donc et deux gagnants en fin de partie, le plus riche de chaque équipe. Celui qui crie le plus fort aura un avantage certain. Bon jeu d’ambiance.

String Railway

JPEG - 107.2 ko

Jem
Des gares à poser, des ficelles pour les relier et vous obtenez avec trois fois rien un petit jeu sympathique. La configuration à 3 n’est pas très bonne mais à 4 joueurs ou plus, cela semble parfait. Un matériel innovant donne du plaisir immédiatement même si l’intérêt stratégique reste relatif. A essayer.

Qui êtes-vous ?
Un message, un commentaire ?
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.