Les Ludopathes nantais

Nos ancêtres les gaulois...

Parlons-en ...   -   par PtitTux   -   2 Messages   -   712 Vues

Hier soir c’était une soirée placée sous le signe des gaulois et de la généalogie....

Tout a commencé au temps de Jules César qui voulait conquérir toute la Gaule. Toute ? Non, un groupe de quatre notables Bordelais, pardon, Bituriges Vivisques, qui voulaient faire progresser la ville de Burdigala, résistent à l’empereur.

Vous l’avez compris le jeu avec lequel nous avons passé notre première partie de soirée est l’un des derniers nés de Bruno Cathala, Burdigala. Dans ce jeu, vous incarnez un notable de la ville, qui, grâce à ces architectes construisent les différents monuments qui feront la renommée de Bordeaux quelques siècles plus tard.

Qu’on me donne des pierres, je vous ferais de l’art

Autour de la table, deux architectes charmantes, Lucie et Noémie et deux aussi chamants mais surtout plus velus, Christophe et Moi même. La partie commence doucement mais surement avec des petits déplacements et des petits monuments... Mais là, Lucie nous apprend la vie au temps des gaulois et c’est la pauvre Noémie qui retrouve un de ses architectes dans la prison, ce qui semble très handicapant vu que nous n’avons à notre disposition que deux architectes...

La victoire sourit aux audacieux...

Mais au fur et à mesure de la construction de la ville, on s’aperçoit que Noémie est une dure à cuire et malgré un seul personnage sur le plateau elle finit "meilleure architecte" de la soirée ! A force de manipulation des cartes intrigues et de bons coups de dés elle a comblé son handicap et surtout a donné à Burdigala la splendeur qu’elle mérite !
Christophe finit juste derrière elle à un point, oui oui un point... Pauvre de lui mais en même temps quand on ne sait pas voir les bons coups, on le paye très vite ! (Petites blagues d’architectes gaulois...) Lucie quant à elle finit troisième, la corruption se paye très chère. Et moi me direz-vous ? Bah j’ai assisté au spectacle et je n’ai rien fait d’extraordinaire ! Un très mauvais architecte je suis...

Après cette partie au temps d’Astérix et d’Obélix, qui, soit dit en passant, ne sont pas venus nous voir construire la ville et étaient occupés à taper des romains en Armorique, nous sommes partis sur le jeu Descendance !

On va tous mourir de toutes façons

Là encore, on parle de successions, et de générations mais beaucoup plus restreint car on parle de notre famille ! Et pour ma part j’étais la famille Jaune... Poussant le concept de faire apparaître mes ancêtres dans le livre du village, je fais mourir très vite mes premiers membres de famille quand la place est facilement disponible ! Stratégie payante si ce n’est qu’il ne faut pas faire que ça car on le paye à la fin de la partie.

Voyage, voyage

Noémie, grande découvreuse dans l’âme, part sur le voyage et la découverte des villages alentours. Lucie, quant à elle, se concentre sur la vente au marché et s’en sort pas très mal. Il faut dire qu’elle déclenche le marché toujours un tour trop tôt. A moins que ça soit fait exprès ?!? Christophe après avoir bu trop de vin à Bordeaux s’est racheté une conduite en se consacrant aux ordres et à Dieu...

1+1+1+1 =...

A la fin de la partie, les comptes ont été très vite effectués, Christophe finit premier un point devant Lucie. Noémie finit à quelques encablures des deux chevaux de têtes. Et encore une fois, je suis venu, j’ai vu et j’ai bien perdu... Mais à quoi j’ai servi ? A vous narrer tout ceci, ce qui est déjà bien n’est ce pas ?

Une bonne soirée, beaucoup de rires, de mauvaise foie et surtout un très bon moment entre Ludopathes. Vivement que ça recommence...

Les photos

Vos commentaires

Qui êtes-vous ?
Un message, un commentaire ?
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.