Les Ludopathes nantais

Découverte de la Bourgogne

Parlons-en ...   -   par PtitTux   -   3 Messages   -   792 Vues

Après les îles de monsieur Feld, partons maintenant dans la belle région bourguignonne...

Ce jeu date de 2011 mais comme beaucoup de jeux sortent chaque année, il est très difficile de tous les essayer. Pourtant il avait fait beaucoup parler de lui à sa sortie mais les hasards font que je n’avais pu le tester avant. Grâce à notre ami Jean Louis, j’ai pu réparer ce louper et je m’en vais vous raconter ce qu’il en est !

Petite fiche descriptive

Les chateaux de Bourgogne - les plateauxUn jeu pour deux à quatre joueurs, avec comme souvent avec Stephan, un plateau individuel et un plateau central. Il est indiqué sur la boite qu’une partie dure 90mn en moyenne. D’après les dires des uns et des autres, on est plus sur les 2h voire 2h30 surtout à quatre.
Il y a encore des dés, des petites tuiles hexagonales que l’on pourra poser sur son plateau individuel et sur le plateau central. On est clairement en présence d’un jeu typiquement allemand !

Ça pique les yeux

Les couleurs sont très pastelles ce qui rend le jeu pas trop agressif à l’œil et donc permet à tous de rester concentré sur les actions. Malheureusement,je ne suis pas très fan des illustrations, on est beaucoup moins attiré que sur un Bora Bora par exemple ! Quant au thème, comment dire, il est inexistant. On lance des dés, on pose des tuiles et on récupère les bonus et points de victoire. Je suis mauvaise langue, il y a des châteaux, des animaux et des bateaux (devant circuler soit sur la Seine, la Saône ou l’Yonne). Mais, il y a souvent un mais, on pourrait plaquer un autre thème, ça ne changerait pas grand-chose à l’expérience ludique !

Un petit tour des règles

Les chateaux de Bourgogne - la boite Le principe est simple mais très riche. Le jeu est découpé en cinq phases de 5 tours chacune. Chaque joueur aura deux ou trois actions par tours. Au bout de ces 25 tours, le jeu prend fin.

A son tour, le joueur lance ses deux dés pour réaliser deux actions. Comme vous devez vous en douter, la valeur d’un dé donnera une contrainte sur l’action à réaliser. Il y a en quatre possibles :

  • Récupérer une tuile hexagonale du plateau central pour la placer dans sa réserve
  • Placer une tuile hexagonale de sa réserve dans son domaine
  • Vendre des marchandises
  • Récupérer des tuiles ouvriers

Sur le plateau central, il y a six emplacements comportant des tuiles hexagonales permettant de développer son domaine. La valeur du dé donne l’emplacement sur lequel il est possible de prendre une tuile. Il y a cinq types de tuiles ayant une couleur particulière mais également un bonus différent. La réserve du joueur ne comporte que trois emplacements, il n’est donc pas possible de faire des réserves de tuiles, il faudra les placer dans son domaine pour en reprendre d’autres.

La pose d’une tuile hexagonale dans son domaine impose deux contraintes : le type de tuile et la valeur du dé. Il faut que les deux correspondent pour la poser. Là on commence à se dire que ça devient vraiment dur de placer une tuile... Patience patience !
Au début de chaque tour, une tuile marchandise sera posée sur le plateau central. Par des actions ou des bonus de bâtiments, il est possible d’en récupérer pour ensuite les vendre. La vente rapporte des points de victoire (quatre par tuile vendue). La vente de marchandises est limitée par la valeur du dé.

Enfin, en usant un dé, sans tenir compte de sa valeur, il est possible de récupérer deux tuiles ouvriers. En défaussant une tuile, il est possible de modifier la valeur d’un dé de plus ou moins un. Ce qui permet de limiter énormément le facteur chance !

On se lance

Mardi dernier, je me suis donc lancé dans ce jeu suite à l’invitation de Jean-Louis. Mes compères de la soirée, Yann et Xavier (dit Rackam le rouge). Nous étions prêts à en découdre et surtout à voir ce que le jeu avait dans le ventre.
Les chateaux de Bourgogne - le plateau personnel Nous étions en forme olympique, des sourires, des pleurs à la Bubu, des chansons et de la réflexion ont rythmé la partie et la salle. J’essaye de faire des points quand je peux sans réelle analyse des actions de mes adversaires. Il faut d’abord essayer de réussir ce qu’on entreprend avant de vouloir bloquer les autres. D’ailleurs c’est le parti de tous autour de la table, essayons de nous développer dans notre coin avant de bloquer les adversaires.
En début de partie, je pars très bien, je suis en tête mais Xavier me rattrape très vite avec le développement de ses champs et prends une avance considérable sur nous tous ! Yann s’en sort bien également malgré le fait qu’il soit dernier à jouer, ce qui est un réel handicap à ce jeu ! En étant dernier, on a beaucoup moins de choix dans les tuiles et des fois on se fait piquer celles que l’on veut...
Jean-Louis oublie de partir et reste longtemps à zéro mais une fois parti, on ne l’arrête plus. Malgré ses jérémiades, on voit tous assez clairement qu’il est en train de prendre la tête à coup de bonus de fin !
Au final, Jean-Louis finit en tête devant Xavier, moi-même et Yann clôt le convoi. Le jeu est vraiment fluide et bien que le thème soit plus qu’absent, on prend vraiment un plaisir ludique à y jouer. On remarque quand même qu’il ne faut pas jouer dernier à ce jeu, c’est réellement un désavantage. Yann l’a bien vu, il a joué les trois quart de la partie dernier. L’autre point noir est le fait qu’il est difficile de réfléchir lorsque les autres jouent car les tuiles disponibles peuvent ne plus être là et donc il faut penser à quoi faire de mieux...

En tout cas merci Jean-Louis pour cette découverte, j’y reviendrais c’est sûr et cette fois-ci je me laisserais pas faire !

Vos commentaires

  • Le 1er mars 2013 à 19:04 En réponse à : Découverte de la Bourgogne

    Très bonne explications du jeu Mr Arnaud !
    Une petite précision sur la valeur des tuiles marchandises.Pour la vente, chaque tuile rapporte autant de points qu’il y a de joueurs .
    L’interaction entre les joueurs est limitée, c’est plutôt une course pour terminer ses zones et essayer de prendre une tuile intéressante avant les autres joueurs.Mais comme dans tous ces jeux de gestion pure, plus on joue, plus on arrive à lever la tête de son plateau et plus on parvient à gêner les adversaires...

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars 2013 à 08:31, par PtitTux En réponse à : Découverte de la Bourgogne

    Merci beaucoup Jean Louis, c’était un plaisir de partager cette partie et découverte ensemble 

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars 2013 à 12:55, par Ronan En réponse à : Découverte de la Bourgogne

    Faudrait que j’y revienne. On ne se prend pas la tête et on passe un bon moment.

    Répondre à ce message

Qui êtes-vous ?
Un message, un commentaire ?
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.